Le lierre grimpant comme recouvrement de façade: bon ou mauvais ?

Vues:
16594
Date d’ajout:
06/12/2011
Delen:
arrow twitter

Le lierre grimpant comme recouvrement de façade

  • Le lierre grimpant est un bon escaladeur de façade mais aussi une plante à nectar tardive.
  • Il livre du nectar et du pollen à un grand nombre d’insectes à la fin de l’été. 
  • Les insectes viennent sur les fleurs du lierre grimpant pour constituer leurs dernières forces et provisions pour l’hiver. 
  • Ces fleurs apparaissent à la fin du mois de septembre et continuent encore un peu à grandir en octobre.

Le lierre grimpant est notre seul vrai escaladeur de façade restant vert en hiver !

Il convient de surveiller le lierre grimpant en ce moment, à la fin du mois de septembre.

Au pied de cette maison, on a planté il y a des années du lierre grimpant dans un but de recouvrement de façade.
Le lierre grimpant a des avantages et des inconvénients. Le principal inconvénient est peut-être qu’il peut s’immiscer parfois sous les tuiles.

Contre un mur, il n’y a normalement pas de problème.
Il pousse comme un arbre et puise toute l’humidité du sol. Si le mur est humide, ce n’est pas dû au lierre grimpant, mais à une autre cause. De plus, les feuilles du lierre grimpant se recouvrent comme les tuiles d’un toit : la pluie en dégouline donc et, derrière le lierre, il fait normalement tout à fait sec.

On peut se demander s’il n’y a pas davantage d’araignées qui entrent dans la maison...

En fait, un mur recouvert de lierre grimpant est un biotope (ici, il y a par exemple une épeire diadème), mais un mur nu est aussi un biotope !
Le nombre d’insectes qui pourraient peut-être entrer est plus ou moins égal dans les deux cas !           Dans ce lierre grimpant, il y a beaucoup de prédateurs (des insectes, des oiseaux, etc.) qui éliminent les insectes excédentaires.

De plus, ce lierre grimpant est un très bon isolant ! 

Ceci est le côté nord de la maison, le côté le plus froid, contre lequel on a planté le lierre grimpant.
En Allemagne, le lierre grimpant est même présenté comme isolant supplémentaire pour les projets de construction de nouvelles habitations.

A quoi doit-on veiller ?

  • Les petites racines de ce lierre grimpant lui permettent de s’accrocher au mur, et non dans le mur. Il ne faut pas craindre que les racines endommagent le mur. 
  • Pendant les mois d’été, le lierre grimpant produit de longues tiges libres. S’il y a dans l’arrière saison beaucoup de vent, les plus longues tiges peuvent se détacher et entraîner d’autres parties. Il faut donc enlever les longues tiges avec un taille-haie. C’est très facile. Même avec un petit taille-haie sur batteries pour buis, il y a moyen de le faire !
  • Il est préférable de mettre des gants quand on travaille avec un tel taille-haie !
Plus de vidéos
Réactions et suggestions
Pour placer une réaction, il faut s’identifier.
 
Concept et réalisation par la société: You-View.tv | Contact | @2011 Mentions l�gales |