Le marcottage des rosiers grimpants ou autres plantes

Vues:
20098
Date d’ajout:
05/08/2011
Delen:
arrow twitter

Le marcottage des rosiers grimpants

Un beau rosier grimpant comme celui-ci, dont les fleurs sont presque fanées, peut être multiplié de manière simple.   

Il y aurait moyen de le bouturer, ce qui est plus compliqué.   La meilleure manière d’obtenir des rosiers grimpants supplémentaires est le marcottage.   On peut voir ici de jeunes tiges qui sont encore très souples au mois d’août.   C’est pourquoi il y a moyen en ce moment de les plier plus facilement.   Avant de faire cela, on va leur faire légèrement mal.   Nous allons voir tout de suite pourquoi.    

Voici, quelques petites encoches sont pratiquées, non pas transversalement, mais dans le sens de la longueur, de préférence à proximité d’un bouton pour augmenter l’efficacité.   Ensuite, ces tiges sont mises en terre.    De cette manière, on pourra les séparer de la plante mère après un peu plus d’un an.   On met donc la jeune branche en terre.    Le bout peut encore apparaître à la surface.   

Pour être sûr que la tige reste bien couchée, on peut déposer une brique sur la terre qui la recouvre.   Des entailles qui ont été pratiquées vont naître des petites racines des rosiers grimpants.    Après que celles-ci se soient enracinées pendant un an, une longue tige se dresse.    On sectionne simplement la tige au moyen d’une bêche tranchante.    Ainsi, vous pouvez déterrer la plante avec ses racines et la transplanter.   Il y a aussi moyen de la mettre en pot pour en faire un cadeau original.

Plus de vidéos
Réactions et suggestions
Pour placer une réaction, il faut s’identifier.
 
Concept et réalisation par la société: You-View.tv | Contact | @2011 Mentions l�gales |